Abonnez-vous, qu'elles disaient!

Stage : chants et danses populaires du Maroc, avec Laïla Amezian & Esraa Warda

2 modules d'ateliers pour s'immerger dans l'univers chaâbi du Maroc, avec la chanteuse belgo-marocaine Laïla Amezian, dont la pratique s'inspire de répertoires variés, puisés dans ses origines maghrébines, et la danseuse Esraa Warda, spécialisée dans les pratiques traditionnelles marocaines et algériennes.

La tradition populaire du chaâbi se perpétue au Maroc depuis la fin du XIXe siècle. Un patrimoine culturel d’une grande richesse que les Shikhats ont popularisé à travers les campagnes et les villes : leurs chants, fondés sur l’art de l’Aïta ("appel"), étaient pratiqués en guise de transmission d’une parole collective et parfois révolutionnaire. Depuis, le chaâbi est devenu un style de chanson populaire citadine spécifique au Maroc, pratiqué lors des fêtes traditionnelles et qui s'accompagne de danses.
 

Chant chaâbi du Maroc et polyphonie

Chantés en darrija (dialecte arabe du Maroc), les chants populaires urbains aux influences rurales, folkloriques ou arabo-andalouses sont traditionnellement chantés à l’unisson. Ils offrent une poésie riche et imagée, traitant de l’amour autant que du quotidien ou de l’univers, constamment imprégnée de mystique. L'atelier abordera ces chants dans l’esprit même de ce qui fait leurs spécificités, à savoir : la répétition, la mélopée, l’appel, la complainte ou encore la rythmique tendant vers la transe. Mais la touche exceptionnelle est d’y avoir ajouté le principe de la polyphonie, une approche inexistante dans la musique maghrébine, qui confère à ces chants une sonorité inédite.

Danse chaâbi du Maroc et mouvement nord-africain

Vous aurez l’occasion d’explorer le mouvement du chaâbi, un style de danse qui reflète la voix et l'énergie de la communauté. C'est une énergie élevée et festive qui pousse à se libérer sans inhibition. Faisant référence au symbolisme des «chevaux» dans leur mouvement, le chaâbi relie également les danseurs à la danse avec force et enracinement. Vous vous familiariserez avec les principes fondamentaux du mouvement, du rythme et du groove pour développer une musicalité de base lors de l'écoute du chaâbi marocain.
Celles qui ne peuvent pas danser seront initiées à la rythmique chaâbi pour soutenir l'atelier danse.

​Aucune connaissance en musique / danse / langue arabe ou française n'est nécessaire.
 

Module 1

Deux rendez-vous :
16 + 17 octobre (chant et danse), de 10h à 16h à l'An Vert.

ou

Module 2

Trois rendez-vous :
27 novembre (chant), de 10h à 16h à Liège - lieu à confirmer.
4 + 5 décembre (chant et danse), de 10h à 16h à Liège - lieu à confirmer.

 

Ces ateliers sont organisés dans le cadre du projet « Al-Karavan Chaabi »
Soutenu dans le cadre de l’Accord de coopération culturelle
Communauté Flamande et Communauté française

Partenaires

chaabi_web_img.jpg

Laila Amezian en atelier. Photo : Benoît Matterne.
Laila Amezian en atelier. Photo : Benoît Matterne.