Subscribe !

De proches en proches, vol. 5 : s'habriter

Chaque mois, les membres de l’équipe vous proposent une sélection d’artistes à partir d’un mot-clé. Pour la 5e parution, c’est « s'habriter » qui a guidé nos choix, un titre emprunté tout prêt à l'Autre “lieu”.

Cette association-amie s’intéresse aux liens entre santé mentale et société, et propose différentes formules d’accueil et de soutien (permanences, habitats communautaires, groupe d’entraide, et réseau d’échange et de construction de savoirs…) afin de permettre aux personnes qui le désirent de vivre hors des structures thérapeutiques tout en bénéficiant de certains filets de sécurité.

A la croisée d’habiter et d’abri, le titre de leur campagne annuelle 2020 invite à la réflexion sur nos (mi)lieux de vie. Après diverses “missions de confinement”, elle aboutira début décembre sous la forme d'un recueil, mais aussi d'ateliers et de micro-événements. On est ultra ravies d'y contribuer avec la projection de Raising the roof de Françoise Flamant et Veronica Selver, un documentaire consacré au collectif de charpentières The Seven Sisters. C'est prévu le 3 décembre à l'Allee du Kaai. Faites une croix dans vos agendas et, en attendant, c'est parti pour la sélection du mois!

Du Moyen Âge à aujourd’hui, au fond d’une forêt russe ou en Algérie, elles explorent la question d'un espace où se lier, se métamorphoser, se protéger. Toit ou corps, vêtement ou identité, co-construit ou imposé : le champ des refuges est vaste, efforçons-nous de le rendre toujours plus accueillant.

 

Des roses et du pain
- le beau travail mené par Lara et Julie

En collaboration avec la Maison des Femmes d’Ici et d’Ailleurs, un projet d’atelier théâtre a vu le jour en 2018. L’objectif des participantes : explorer durant deux années l’écriture collective, le jeu ensemble et aboutir à une création théâtrale collective à destination du plus grand nombre. Coupée dans son élan, l'équipe poursuit les échanges et maintient le lien via WhatsApp durant le confinement : la capsule sonore qu’on vous partage ici vous emmène à l’abri de leurs voix et vous verrez, on s’y sent bien.

Des roses et du pain - nos voix confinées 
→ Depuis, les ateliers ont repris : la création théâtrale collective Des roses et du pain, sera présentée à Liège à l’occasion du Weekend de poche #2.
 

Shani Ha
- la sélection de Cécile

D’origine franco-algérienne et désormais installée à New-York, Shani Ha mêle dans son travail artistique la sculpture, la photographie et le dessin dans une démarche performative et en collaboration avec d’autres artistes. En mettant au centre de son travail la présence et la mémoire du corps, elle amène le public à confronter sa propre existence et sa relation aux autres par le mouvement, la circulation dans l’espace et l’interaction avec les individus et la matière. Profondément empathique et sensible, son oeuvre questionne autant qu’elle éveille et socialise.

Son site internet
 

Les béguines
- la sélection de Morgane B.

Apparues à Liège à la fin du 12e siècle avant de s'étendre dans le reste de l’Europe, les Béguines sont des femmes célibataires ou veuves qui vivent regroupées dans de petites maisons individuelles. Appartenant à une communauté religieuse laïque, elles expérimentent un mode de vie en communauté hors normes qui inspire encore de nombreux·ses architectes pour (re)penser le monde urbain de demain où les femmes pourraient se sentir en sécurité.

→ En Belgique, l’architecte Apolline Vranken y a consacré un mémoire, aujourd’hui édité : Des béguinages à l'architecture féministe (Université des Femmes, 2018).
​→ Elle organise aussi - entre autres! - des visites guidées du béguinage de Bruxelles qu’on vous recommande chaleureusement. A suivre sur la page de L'architecture qui dégenre.
 

Caroline Berliner
- la sélection d'Emilie

Actrice et autrice belge, c’est par le médium de la radio que Caroline Berliner expérimente le plus sa pratique artistique. Sur Radio Panik, elle produit, anime et réalise plusieurs émissions dont “Radio Passe Partout” qui s’intéresse aux mineur·es étrangèr·es non accompagné·es et résident·es au Petit Château, à Bruxelles, et qui leur donne l’opportunité de s’emparer des micros. Le documentaire sonore Être, venir, aller dessine en creux la précarité de l’abri et du refuge - trop souvent refusé - à celleux qui ont dû prendre les routes de l’exil.

→ L'écouter sur Soundcloud
 

Kirstie Macloed
- la sélection de Catherine

Artiste plastique, performeuse et costumière, c’est à travers les procédés textiles, et en particulier la broderie, que l’anglaise Kirstie Macleod s’exprime essentiellement. Elle approche le textile comme un moyen de communication diversifié et universel, une forme d’art qui s’inscrit dans le quotidien et dont la pratique est méditative et curative. Avec The Red Dress, elle mobilise à partir de 2009 plus de 200 brodeur·euses du monde entier autour d’une robe en soie rouge. Une décennie plus tard, elle est terminée.

→ Le site du projet.
 

Baba Yaga
- la sélection d'Elise

En Russie, il y a Baba Yaga, une grand-mère qui vit dans une isba en bordure d'une forêt sombre et impénétrable. Cette cabane, étrangement étroite pour cette surnaturelle présence, héberge l’impressionnante maîtresse des bêtes sauvages. Sorcière, mi-femme mi-serpent, elle guidera l’héroïne dans son cheminement et l’aidera à faire face à ses adversaires. Ce conte revêt autant le langage des luttes politiques et sociales que du chemin initiatique vers l’indépendance.

→ Une version française de 1932, écrite par Rose Celli et illustrée par Nathalie Parain.
 

Et la playlist ♥
- sélection de l'Autre "lieu"

Pour l’occasion, les copines de l'Autre "lieu" se sont chargées de la musique! Merci à Aurélie, Catherine et Catherine, Chantal, Ellen, Isabelle, Julie, Mounia, Rachel, et Valérie pour leur sélection. À écouter sur Spotify ou Youtube !

 

Partenaires

babayaga_1932.jpg

Détail de « Baba Yaga», version française écrite par Rose Celli et illustrée par Nathalie Parain (Flammarion, 1932).
Détail de « Baba Yaga», version française écrite par Rose Celli et illustrée par Nathalie Parain (Flammarion, 1932).

embodymathilde5low.jpg

Shani Ha, « Embody».
Shani Ha, « Embody».

embodybycaroline1low.jpg

Shani Ha, « Embody».
Shani Ha, « Embody».

embodybycaroline2low.jpg

Shani Ha, « Embody».
Shani Ha, « Embody».

embodybycaroline13low.jpg

Shani Ha, « Embody».
Shani Ha, « Embody».

embodycaroline1.jpg

Shani Ha, « Embody».
Shani Ha, « Embody».
Apolline Vranken, Des béguinages à l'architecture féministe.

_-1.jpeg

Françoise Flamant et Veronica Selver, « Raising the Roof », 2005.
Françoise Flamant et Veronica Selver, « Raising the Roof », 2005.

raisingtheroof-12.jpeg

Françoise Flamant et Veronica Selver, « Raising the Roof », 2005.
Françoise Flamant et Veronica Selver, « Raising the Roof », 2005.

rd_dave_watts_crop_1024x1024.jpg

Kirstie Macleod, « The Red Dress » (2009-2019).
Kirstie Macleod, « The Red Dress » (2009-2019).

unnamed-2.jpg

Kirstie Macleod, « The Red Dress » (2009-2019).
Kirstie Macleod, « The Red Dress » (2009-2019).

unnamed.jpg

Kirstie Macleod, « The Red Dress » (2009-2019).
Kirstie Macleod, « The Red Dress » (2009-2019).